Goto main content

PASTORALE DE LA CRÉATION

 

Besoin d’aide?

Communiquez avec la personne responsable de la pastorale de la Création :

Norman Lévesque

norman.levesque@dsjl.org

 

Deux résultats quand votre paroisse prend soin de la Création :

-Réduction de l’empreinte écologique de la paroisse,

-Découverte d’une dimension spirituelle envers toute la Création (comme les moines).

 

Sept fruits (autre bénéfices) quand votre paroisse prend soin de la Création :

- la présence des jeunes dans les comités et activités,

- l’engagement de nouveaux bénévoles,

- l’attrait d’un nouveau projet stimulant pour la communauté,

- les économies d’argent à court et à long terme,

- le dialogue avec d’autres Églises et d’autres religions,

- la collaboration avec la vie de quartier et

- la couverture positive des médias.

 

 

Au Diocèse de St-Jean-Longueuil, nous prenons soin de notre maison commune. Notre environnement naturel est un don de Dieu. C’est par des écosystèmes en équilibre que notre Père pourvoit à nos besoins (Mt 6, 33). Ainsi, les chrétiens sont appelés à « cultiver et garder » (Gn 2, 15) leur environnement et à « porter la bonne nouvelle à toutes les créatures » (Mc 16, 15).

 

Le 4 octobre 2011 (fête de saint François d'Assise), Mgr Lionel Gendron nommait Norman Lévesque animateur-responsable de la Création sur le territoire du diocèse de Saint-Jean-Longueuil. Une première dans l'Église du Québec.  Depuis, les paroisses de notre diocèse organisent de plus en plus des activités qui permettent de prendre soin de l’environnement qui n’est pas perçu comme un paysage à regarder ou comme une ressource à exploiter, mais comme la Création de Dieu à contempler.

 

Le 19 juin 2015, notre diocèse a tenu une conférence de presse pour souligner la publication de la nouvelle encyclique Laudato Si’. Étaient présents Mgr Lionel Gendron, maintenant évêque émérite, le d.g. d’Équiterre et un météorologue pour démontrer le désir de dialogue qui nous permettra ensemble de prendre soin de notre maison commune.

 

Pourquoi prendre soin de la Création?

-Parce qu’elle est l’oeuvre de Dieu, créée avec Sagesse. C’est par le Verbe que tout fut créé (Jn 1), et ce Verbe nous le connaissons : C’est Jésus Christ. Chaque créature est un mot et ces mots forment un Livre que nous pouvons lire et écouter. Avant les Saintes Écritures, il y avait déjà la Création qui révélait Dieu (Rm 1, 25).

-Parce que les plus vulnérables sont les premiers à souffrir de la dégradation environnementale. Les personnes à faible revenus (sans air climatisé) vivent dans les quartiers sans arbres où les canicules sont amplifiées par les îlots de chaleur. Les agriculteurs doivent composer avec de plus en plus de sécheresses et de tempêtes. Les pays pauvres n’arrivent pas à s’adapter.

-Parce que nos descendants subiront les impacts de nos choix aujourd’hui. L’élévation du niveau de la mer met en péril les villes côtières et les pays insulaires. Les sécheresses à répétition mettent en péril la capacité de nourrir une population mondiale grandissante.

-Parce que plusieurs espèces, nos frères et sœurs, comme disait saint François d’Assise, sont menacées d’extinction si nous ne conservons pas leurs habitats. Les bélugas et les faucons pèlerins pourraient disparaitre comme la tourte et le grand pingouin le sont déjà. S’ils disparaissent, leur propre manière de louer Dieu sera perdue.

 

À voir sur notre site Web

Semaine Laudato Si' 2021

Lancement de la plateforme Laudato Si'

Année spéciale dédiée à l'anniversaire de l'encyclique Laudato Si'

Institut d'écologie chrétienne

Un temps pour la Création

 

Ressources

Lettre encyclique du pape François sur la sauvegarde de notre maison commune

Sur le site du Vatican : http://w2.vatican.va/content/francesco/fr/encyclicals/documents/papa-francesco_20150524_enciclica-laudato-si.html

Livre imprimé : https://esubmitit.sjpg.com/cccb/index.aspx?component=ProductDetails&id=184-899

Version audio du Laudato Si' : à venir

 

En savoir plus :

Églises vertes au Québec : https://eglisesvertes.ca/outils/spiritualite/laudato-si/

 

Plateforme d'action Laudato Si'

Votre paroisse, famille ou communauté religieuse peut s’inscrire afin de marcher dans l’esprit de Laudato Si’ et rejoindre cette communauté internationale de catholiques engagés. Vous recevrez de la reconnaissance pour vos progrès.

https://plate-formedactionlaudatosi.org/

 

Réseau des Églises vertes

Cet organisme fournit des outils pratiques aux communautés chrétiennes cherchant à améliorer leurs pratiques environnementales. Ces outils orientés vers l’action, l’éducation et la spiritualité permettent d’intégrer avec succès le ministère de la sauvegarde de la Création dans la vie quotidienne de l’Église. Il est possible d’enregistrer sa paroisse et de bénéficier de plaques, de conseils, d’ateliers, de forums.

https://eglisesvertes.ca/

 

Institut d'écologie chrétienne

Cette école s'adresse aux chrétiens qui veulent s'impliquer dans l'action et la sensibilisation environnementale dans leur paroisse. Lorsqu'une communauté chrétienne commence à prendre soin de la Création, il arrive souvent que les jeunes s'impliquent et qu'elle reçoit une couverture médiatique positive.

Commencez par un cours gratuit. Ensuite, passez à d'autres cours inspirants sur le ministère, la théologie et la spiritualité.

https://ecologie-chretienne.teachable.com/

 

Le centre diocésain certifié Églises vertes

En 2017, le Centre diocésain était certifié Églises vertes, fruit du travail du Comité vert mis sur pied afin de prendre actions en faveur de l'environnement (conscientisation, éducation) et de minimiser l'impact écologique au travail. Une des actions importantes réalisées : la pose de deux bornes électriques au centre diocésain en mars 2019. 

 

Des capsules écolos mensuelles ont également été réalisées par le comité vert jusqu'en septembre 2020.

 

 

 

CapsuleEcoloBanniere_1.png

Les trois axes de la pastorale de la création

Spiritualité : C’est de contempler la Création et de célébrer le Créateur, d’entrer en relation avec les créatures et de les aimer comme Dieu les aime. Cet axe touche particulièrement la liturgie et les catéchèses.

Sensibilisation : C’est d’expliquer les enjeux environnementaux, tels que les changements climatiques et la crise de la biodiversité, afin de mieux les comprendre. Cet axe touche particulièrement les activités paroissiales en dehors des célébrations, mais aussi les publications internes en Église.

Action : C’est d’agir afin de réduire l’empreinte écologique de la communauté chrétienne par l’efficacité énergétique du bâtiment, le recyclage, le nettoyage avec des produits écologiques, l’entretien extérieur, le transport durable et l’alimentation. Cet axe touche particulièrement les marguilliers de la Fabrique, mais elle peut rassembler les paroissiens lors d’une activité paroissiale.

Les dix étapes d'un virage verte en paroisse

1. Comité vert : Inviter des membres de la communauté (dont un jeune!) à faire partie d’un comité vert. Il faut d’abord dresser une liste des gestes qui se font déjà, puis les valoriser. Ensuite, effectuer un remue-méninge afin de déterminer comment sensibiliser la communauté. Le programme Église verte [lien www.EgliseVerte.ca ] peut vous aider dès le départ.

2. Politique environnementale : Toute institution sérieuse du 21e siècle a une politique environnementale qui sert à orienter les achats, la gestion des déchets, les choix internes. Votre paroisse ne devrait pas faire exception!

3. Capsules écolos : Il est tout simple d’inclure des capsules écolos dans le semainier paroissial. Elles démontrent que ce sujet est devenu un souci pour la communauté et elles stimulent l’action chez les individus.

4. Un premier pas : La culture d’une Église ne change pas en claquant des doigts, c’est pourquoi il faut commencer par un petit pas. La plupart des églises commencent par placer des bacs de recyclage dans chaque salle ou acheter des ampoules fluocompactes.

5. Plan d’action : Les résolutions sont de bonne foi, mais chacune doit être gérée par une personne responsable et une échéance. Il est mieux d’étaler dans le temps afin que personne ne s’épuise et que les nouveautés s’intègrent.

6. Dimension spirituelle : Le virage vert doit être un sujet d’homélie. Quand de plus en plus de gens saisissent que la protection environnementale est une valeur biblique,  la pastorale de la Création commence à grandir. Au besoin, faites appel à Gardiens de la Création www.GardiensCreation.org

7. Sensibiliser : Certains invitent des conférenciers ou ils projettent un film pour amorcer une discussion. D’autres font une série de rencontres sur le thème de la foi et l’environnement. De plus, il est très utile de saisir l’occasion de participer à des campagnes de sensibilisation.

8. Vie de quartier : On rejoint plus de gens et on accomplit plus quand on crée des partenariats plutôt que de tenter de tout faire par nous-mêmes. Certaines églises organisent même une Éco-Foire annuelle qui implique les groupes locaux.

9. Communiquer sa vision : Écrire aux journaux locaux, faire un documentaire, peindre une murale. Bref, montrer aux autres afin que la mission se propage et continue.

10. Célébrer : Célébrer la Création de Dieu au moins quatre fois par année. Vivre des liturgies spéciales intégrant la contemplation, la sensibilisation et l’engagement. En été, il est même possible de se rassembler dehors pour apprécier la beauté de la Création.

Pourquoi offrir une pastorale de la Création?

1. La contemplation de la Création a une portée spirituelle

En peu de mots, connaître la Création permet de connaître Dieu. Saint Paul écrivait dans sa lettre aux Romains : « Depuis que Dieu a créé le monde, ses qualités invisibles… se voient fort bien quand on considère ses œuvres » (Rm 1, 20).  Combien de fois Jésus a-t-il raconté des paraboles en puisant dans la nature : la vigne, le figuier, couchers de soleil, le roc… C’est pourquoi la pastorale de la Création a une dimension de contemplation, de spiritualité.

 

2. La crise écologique concerne aussi les chrétiens et l’Église

Lorsque des écosystèmes sont menacés, la Création souffre. Le prophète Jérémie avait même observé la disparition des espèces: « Jusques à quand la terre sera-t-elle en deuil ? … Toute la faune périt à cause de la méchanceté de ses habitants » (Jr 12, 4). Voilà pourquoi la pastorale de la Création sensibilise la communauté chrétienne aux enjeux environnementaux et elle aide à agir par des gestes individuels et collectifs.

 

3. Les plus pauvres subissent les déséquilibres en premier

Pendant que les Inuits déplorent la fonte de la glace en Arctique, pendant que les insulaires du Pacifique crient à la montée du niveau de la mer, pendant que habitants des Antilles doivent reconstruire après des ouragans plus dévastateurs, pendant que les Africains voient l’avancée du désert et que les Indiens s’inquiètent de pénurie d’eau après la fonte des glaciers, nous, que faisons-nous pour ralentir les changements climatiques? L’amour du plus pauvre était au centre de la mission de Jésus. Il a dit : « Chaque fois que vous l'avez fait à l'un de ces plus petits, qui sont mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait ! » (Mt 25, 40). La pastorale de la Création a un souci d’écojustice.

 

Logo_blanc_transparent.png

Diocèse catholique de 
Saint-Jean-Longueuil

740, boulevard Sainte-Foy
Longueuil, Québec, J4J 1Z3

Téléphone : (450) 679-1100
Télécopieur : (450) 679-1102

Au service de l'Église d'aujourd'hui

© 2021 Diocèse de Saint-Jean-Longueuil

Créé par Communications et Société propulsé par SedNove